• Accueil
  • > Championnats d'Europe Jeune

Archive de la catégorie ‘Championnats d’Europe Jeune’

Une nulle acharnée

Lundi 20 août 2012
Avant cette 4eme ronde , Théo est en tête du tournoi avec 6 autres jeunes joueurs ,
dont l' azéri Mursalli Matin, 1570 Elo , et tête de série n°8, ainsi que le turc
Ozenir Ekin Baris , 1542 Elo , et tête de série n°11. Mais attention aussi au bulgare
Stoyanov Tsvetan ,1634 Elo ,et tête de série n°3 qui a 2,5 pts sur 3 et qui pourrait
revenir très vite ,(bref Théo a encore beaucoup de pain sur la planche et beaucoup de
forts adversaires à affronter avant de devenir Champion d'Europe ! ) Table 1 avec les 
noirs ,Théo affronte le turc (encore un !) Baylav Can , non classé Fide. Il doit être
très vigilant car à la ronde précédente le turc a battu l'allemand Vincent Keymer , 
1721 Elo et tête de série n°2: donc méfiance. La partie commence calmement ,et puis 
au 9eme coup Théo décide de faire grand roque ( petit roque étant plus tranquille) ,
nous assistons maintenant à une partie avec roque opposé , où il faut le plus 
rapidement attaquer le roque adverse . En a peine quelque coups , la partie change 
complètement de physionomie et passe d'une partie tranquille à une partie ou la 
moindre erreur est fatale, sur l'échiquier, la tension est énorme! Par la suite, 
la partie s'apaise car les joueurs échange beaucoup de pièces pour finalement 
arriver au 31eme coup dans une finale avec : tour et 5 pions pour chacun des 2 
joueurs. Au 46eme coup, Théo échange son pion G contre le pion H de son adversaire ,
après cet échange la position est la suivante: tour et 4 pions pour chacun des 2 
joueurs, la position est complètement nulle La partie se conclut par le match nul 
au 52eme coup après 3H55 de jeu,dans une finale de tour et 2 pions ,contre tour et 
2 pions! A noter la défaite de l' azéri Mursalli Matin, 1570 Elo ,tête de série n°8 
contre le géorgien Kacharava Nikolos, un non classé, et la nulle du turc 
Ozenir Ekin Baris ,1542 Elo ,et tête de série n°11, contre le danois Altman Joshua .
2 joueurs sont en têtes avec 4/4 : le géorgien Kacharava Nikolos, et le russe 
Tsvetkov Andrey. Théo est 3eme avec 5 autres joueurs ,demain il jouera table 3 avec
les noirs contre l'allemand Niemann Alexander, non classé Fide. signé ALEXIS

Ronde 3 vue par Vincent

Dimanche 19 août 2012
Presqu’une journée de repos pour Theo. J’avais dit avant la ronde que l’Italien Becchi était un adversairà sa portée. Une litote en fait pour éviter de dire que c’était une partie à priori facile. Pas d’excès de confiance. Mais on ne pensait tout de même pas que l’adversaire du jour serait aussi conciliant. Afin de diversifier les ouvertures et éviter du coup d’éventuelles préparations, nous avions décidé de jouer une Scandinave. Adieu toutes nos savantes préparation, l’adversaire joue une variante inférieure dès le 4e coup avant de développer son Fou f1 en b5 au 8e coup. Un coup de développement naturel dans de très nombreuses ouvertures. Sauf qu’ici le Fou en b5 est en prise gratuitement ! Une pièce de plus au 8e coup, c’est un avantage plus gros qu’il n’en faut pour Theo. Et ce n’est pas tout, puisque l’adversaire laisse faire quelques coups plus tard une fourchette qui gagne une tour. On aurait pu s’arrêter là, mais finalement les deux joueurs vont faire durer le plaisir (même si le plaisir était surtout pour Theo) en continuant la partie jusqu’au mat au 63e coup, dans une position où Theo a Roi, Tour et Fou contre Roi sans aucun pion de chaque côté. Ce sont finalement les deux pièces gagnées dans le début qui ont fait la différence.
Avec 3/3, Theo commence idéalement son championnat. Les trois premiers Elo ayant déjà lâché quelque chose, Theo se retrouvera du coup table 1 demain (en étant le joueur fort).  Les choses sérieuses devraient débuter. Il sera opposé au Turc Baylav. En espérant bien que le fameux dicton (fort comme un Turc) ne s’applique pas toujours aux échecs. 
Ronde 3 vue par Vincent dans Actualitées 869989P8191818
986047P8191821 dans Championnats d'Europe Jeune
(suite…)

Ronde 3: L’ascension vers les sommets.

Dimanche 19 août 2012

Pour la ronde 3 Théo est opposé table 2 , avec les noirs , à l'italien
Andrea Becchi, un non classé fide.
Dans cette rencontre Théo est favori mais méfiance car les non classé peuvent 
nous réserver parfois bien des surprises ! 
Au 8eme coup , l'italien gaffe en donnant un fou a Théo ce qui lui permet de
prendre immédiatement l'avantage ,et également de prendre confiance en lui.
Au 21eme coup, Théo place une très belle  fourchette de tour a l'italien, à
ce moment là de la partie , Théo est déjà presque certain de gagner sa partie,
mais l'italien n'abandonne pas et  continue la partie malgré une tour en moins.
Par la suite l'italien, très concilient échange toutes les pièces qu'il  y a
sur l' échiquier ce qui facilite grandement le gain  pour Théo .
Au 47 eme coup la partie est complètement gagnante , le pion A  de Théo arrive
à dame mais juste pour s'amuser et pour bien enfoncer le clou,Théo choisit de
prendre un fou plutôt qu'une dame ! Au 63eme coup Théo mate son adversaire avec
une tour et un fou, avec cette victoire Théo  a 3 points sur 3 ce qui le place à la
tête du classement avec une autre poignée de joueurs(maximum 8 joueurs à 3 points)
Pendant ce temps là, la tête de serie n°2 , l'allemand Vincent Keymer , 1721 élo
perd sa partie contre le turc Baylav Can , non classé fide. La tête de serie n°6 , 
le roumain Ognean Mihnea Ionut , 1588 élo perd également sa partie contre
le géorgien Kacharava Nikoloz, aussi non classé fide.
article signé Alexis

Theo au pays des Tchèco (et des Slovaques)

Dimanche 19 août 2012

Vincent nous écrit un article détaillé sur l’avant Championnat d’Europe et sur le début de compétition:

Après un open de préparation en Slovaquie (où Théo empoche une cinquantaine de nouveaux points Elo, alors que moi – pour mon premier open en cadence longue depuis 6 ans ! -,  je reperds illico les quatre que j’avais péniblement gagnés cette année par équipe), nous avons mis le cap vers … l’ouest pour rejoindre Prague. C’est en effet dans la capitale Tchèque, qu’on surnomme la Cité d’or, qu’ont lieu les championnats d’Europe des jeunes.
Avec Theo et sa famille (papa, maman et petite soeur Sarah), nous avons décidé de ne pas loger dans l’hôtel officiel et c’est finalement, sans doute, une bonne chose d’être en dehors de cet immense ruche qui grouille nuit et jour de joueurs d’échecs et qui ressemble parfois à joyeux capharnaum.
Pour un enfant de l’âge de Theo, l’environnement familial est capital et la cuisine de la maman dans le gîte au grand air (et au calme !) est assurément un plus appréciable. 
Ronde 1
Theo est le 4e Elo sur la liste de départ. Dans la catégorie des moins de 8 ans, ça ne veut toutefois pas dire grand chose, car de nombreux joueurs sont non-classés.
Un Russe semble se détacher avec presque 1900. Derrière, tous les classés semblent se tenir dans un mouchoir. Theo devrait donc avoir sa chance dans le championnat.
A la ronde 1, il est opposé à Kriukov, un Russe non-classé. Une partie piège par excellence pour une première ronde car on n’a aucun point de repère, et bien sûr aucune partie pour se préparer.
Avec les Noirs, Theo évite les dangers d’une variante très piègeuse de la Sicilienne, mais tombe néanmoins dans une position défavorable au sortir de l’ouverture. L’adversaire a plusieurs occasions de prendre l’avantage, mais il n’en trouve aucune, et à la première passe d’armes tactiques, il perd une pièce. Theo, lui, ne laisse pas passer l’occasion, et dès lors la partie n’est plus qu’une question de technique avec une pièce de plus. Theo ne cafouille pas, malgré un gros zeitnot pour atteindre le 40e coup, et il encaisse un premier point important pour le moral.
Pendant ce temps-là, le premier Elo perd et le 3e Elo annule. Theo se retrouvera donc déjà à la table 2 lors de la 2e ronde, en étant dans la position du joueur fort.
Ronde 2
Theo est opposé au Lituanien Gucaga, également non-classé. Un petit tour dans les archives échiquéennes nous informe que ce joueur avait fait 6/9 l’année dernière aux championnats de l’Union Européenne, déjà dans la catégorie des moins de 8 ans. A nouveau méfiance, donc. Ce qui sera de toute façon toujours le cas lorsque Theo rencontrera des adversaires non-classés.
Lors de la préparation matinale, on se rend compte que l’adversaire joue toujours la Sicilienne. Dans les variantes fermées de la Sicilienne, il met systématiquement son Fou roi en fianchetto, mais ne semble pas spécialement à l’aise. Une attaque du Grand-Prix semble par conséquent très appropriée.
La partie est retransmise en direct (cette fois, ça marche), et assis confortablement devant mon écran, je vais manquer de m’arracher les quelques cheveux qui me restent. La partie est en effet complètement folle.
Comme prévu, Theo rentre dans l’attaque du grand-prix préparée. Comme prévu également, l’adversaire ne connaît pas les subtilités défensives de cette ouverture, et il se retrouve très vite dans une position désastreuse.
Mais Theo manque bizarrement une demi-douzaine de gains clairs, mais conserve toujours, toutefois, une position très supérieure.
Au 23e coup, plutôt que de mater, il ne trouve rien de mieux que d’échanger les dames et de rentrer dans une finale, certes avec une qualité de plus, mais avec seulement quelques minutes à la pendule pour jouer la quinzaine de coups qui le séparent du contrôle de temps.
Un peu surprenant, toutes ces occasions manquées, pour un garçon qui a généralement un bon coup d’oeil tactique. Mais bon, peut-être était-ce pour démontrer que sa technique en finale était à la hauteur. Ce qui fut le cas. L’adversaire abandonne finalement au 41e coup, juste après le contrôle de temps et une ultime gaffe de sa part. Malgré les 41 coups de résistance, l’adversaire n’aura jamais vu le jour. Mais Theo aurait pu s’éviter des efforts inutiles, et surtout il aurait pu m’épargner de m’arracher mes derniers cheveux devant toutes ces occasions manquées. Mais, comme on dit, c’est le résultat qui compte, et le principal est bien ce 2e point en 2 parties qui s’affiche au compteur de Theo.
Demain, à la 3e ronde, il sera opposé à Andrea Becchi, un Italien encore non-classé. Bien que les joueurs transalpins n’affichent pas la même notoriété que les Russes ou les Ukrainiens, nous nous garderons bien d’un excès de confiance. Pour l’instant, méfiance et sérieux sont les deux mots d’ordre !

Théo:ronde 2, la confirmation

Samedi 18 août 2012

Jean Louis nous a envoyé des photos de la ronde 2

Théo:ronde 2, la confirmation dans Actualitées 989656P8181803

 

761078P8181804 dans Championnats d'Europe Jeune

694092P8181806 dans Championnats Internationaux

887345P8181805

 

 

Table 2 avec les blancs Théo était opposé au jeune Lituanien Gucaga Augustas.

De nouveau en très grand zeinot ( après 20 coups, il reste 6 minutes à Théo et 1 heure 8 à son adversaire), la partie était mal embarquée(au temps)! Mais comme toujours Théo m’a impressionné en gérant  très bien son zeinot et en continuant son attaque sur le roque adverse. Au 41 ème coup, à peine le contrôle du temps passé, la sentence tomba: le jeune Lituanien perd sa tour et abandonne aussitôt la partie. 1 point pour Théo

Cet article a été écrit par Alexis (titre compris) Bravo à notre nouveau journaliste et grand admirateur de Théo

(suite…)

Article du Républicain Lorrain – Théo en vedette

Samedi 18 août 2012

Ce samedi 18 août, le républicain lorrain a écrit un article concernant les performances de Théo.

Ci-joint la une du républicain lorrain :

fichier pdf RepublicainLorrain_-_Une_18.08

Article du Républicain Lorrain - Théo en vedette dans Actualitées 836839getattachment1

et l’article page3:

fichier pdf RepublicainLorrain_-_Theo_Ciccoli

 

734531getattachment2 dans Championnats d'Europe Jeune

 

 

Théo: une victoire pour la ronde 1

Vendredi 17 août 2012

Quand j’ai vu la nationalité de l’adversaire de Théo: un Russe, j’ai pensé que le match devait être pris au sérieux!!!

Avec les noirs Théo a gagné contre: Aleksei KRIUKOV

Un bonne entrée dans ces Championnats d’Europe.

12